Informer, sensibiliser, responsabiliser, devise du Forum du Développement Durable Littoral.

“Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté” C’est par cette phrase de Winston Churchill que Gérard Le Roux, modérateur de la soirée du vendredi 13 janvier a clos les interventions de la 1ère édition du Forum Développement Durable Littoral organisé par l’association des Amis de Ouistreham-Riva-Bella. Et j’aime commencer par ce clin d’œil.

Choisir un vendredi 13 n’a en aucune manière rebuté ni les organisateurs – Gérard Le Roux et moi-même, respectivement président et vice-présidente de l’association des Amis de ORB-, ni les intervenants, dans l’ordre de leur entrée en scène – Jean A.Ternisien,  maire de ORB de 1971 à 1977, conseiller scientifique du premier ministère de l’Ecologie en 1964, fondateur du Centre Français du Littoral en 1972, sis à ORB ; Alain Grovel, vice-président actuel du Centre Français du Littoral ; Sophie Raous, coordinatrice de l’Institut Régional du Développement Durable, en relation suivie avec les élus sur les problématiques liés aux changements côtiers. Patrick Fabre, fondateur de l’ONG Oceanoplastic luttant contre la pollution des déchets plastiques et co fondateur avec Yvan Bourgnon de l’association Sea Cleaners dont le but est la construction de bateaux- poubelles pouvant débarrasser les océans des déchets plastiques, recyclés par les pays côtiers ; Jean-Paul Henriet, maire de Cabourg  de 2004 à 2014, passionné par la mer et les changements climatiques ; Romain Bail, maire de ORB depuis 2014, soucieux de mettre en place son Agenda 21, programme d’actions du XXIème siècle orienté vers le développement durable. Et enfin Nicole Ameline, députée de la circonscription et depuis toujours sensibilisée à la protection de l’environnement.

Froid, pluie, vent à braver au programme déjà très chargé en ce vendredi 13, mais qui n’ont  pas empêché un auditoire d’une cinquantaine de personnes d’écouter durant plus de deux heures les multiples approches de spécialistes. L’objectif du Forum étant de décliner plusieurs sujets autour d’un thème central, le Développement Durable Littoral. Après un accueil personnalisé du public et des orateurs, Gérard Le Roux ouvre la séance par l’étude lexicale des termes écologie, environnement, développement durable (ou soutenable ?), suivie de la lecture d’un message de soutien à l’association des Amis de ORB par l’ex-ministre de l’Environnement Corinne Lepage et son mari Christian Huglo.  Puis le modérateur donne la parole à chacun. A tout seigneur, tout honneur….

Jean Ternisien rappelle deux événements durant sa mandature liés à l’agressivité de la mer par infiltration de l’eau salée dans la nappe phréatique et la dégradation côtière par la progression de la mer. Deux faits d’actualité que le maire de l’époque a réglé avec dextérité et qui a conduit à la création du Centre Français du Littoral et à la publication de la revue Paralia.

Alain Grovel prolonge l’historique du Centre Français du Littoral, en insistant sur l’impact de l’officine par le passé cf tempête Cynthia tout en regrettant que les communications ne se fassent plus que via l’informatique et en souhaitant retrouver l’échange direct avec le public, par l’intermédiaire de collèges de spécialistes dans chaque région et la communication d’articles de vulgarisation.

Sophie Raous présente quant à elle l’organisme dont elle est la coordinatrice en illustrant son rôle d’accompagnement auprès des élus locaux dans l’information des enjeux présents sur le littoral bas-normand. Tout en insistant sur le fait que protéger oui, mais en donnant du temps à la réflexion.

Patrick Fabre expose ensuite sous forme de photos l’état des plages, du littoral, de la mer lorsque le bon sens fait défaut. Sensibiliser, informer et responsabiliser le citoyen… Il en profite pour expliquer l’impact du  Manta bateau-poubelle, de Sea Cleaners qui va s’occuper du ménage des océans.

Le médecin Jean-Paul Henriet apporte un nouvel éclairage en peignant un tableau de l’humanité oscillant entre optimisme et  pessimisme, s’attachant plus spécifiquement aux dangers de la pollution et ses conséquences sur l’homme.

Enfin, Romain Bail trace les grandes lignes de l’Agenda 21 – nouveau modèle de société- avec quelques unes des applications déjà présentes dans la commune pour lutter contre le changement climatique.

La député Nicole Ameline demande alors à intervenir. Elle rend hommage à la qualité de cette première édition, autant dans le choix des intervenants que pour la valeur de leurs présentations.  Elle conclut en proposant de soutenir les autres initiatives de l’association AORB et les prochaines manifestations du Forum DDL.

En conclusion, la qualité des débats était au rendez-vous, l’auditoire en témoigna. Les intervenants ont été satisfaits à la fois de se (re)trouver cf Jean Ternisien et Alain Grovel, ou André Ledran, maire de ORB de 1983 à 2014 félicitant Jean Ternisien pour avoir résisté à la pression de l’urbanisme en son temps, Patrick Fabre et Sophie Raous échangeant entre eux, les ex maires et l’actuel unis sur ce sujet d’importance, tous heureux de pouvoir exposer leur rôle dans ce combat incessant d’information, de sensibilisation, et de responsabilisation. Quant à nous organisateurs, nous avons aimé ce que nous avons entendu pendant et après. Ce qui nous donne envie de réitérer l’expérience. A bientôt donc.

Je compléterais juste par cet autre clin d’œil, à méditer peut-être, à combattre sans doute,   « L’essentiel dans la vie n’est il pas de s’équiper de bonnes œillères ?

                                                                                                                           BBC

p1020166

Sophie Raous, Alain Grovel, Gérard Le Roux, Jean Ternisien, Patrick Fabre et Jean Paul Henriet

p1020170

de g à dr, Jean A. Ternisien, Gérard Le Roux, Alain Grovel

p1020171

Au premier rang, deux maires de Ouistreham-Riva-Bella, , Romain Bail et André Ledran

p1020174

p1020176

Elus et intervenants heureux des débats